Syndicat des Eaux de la Vôge

SYNDICAT DES EAUX DE LA VÔGE        80 rue du Stade       88220 HADOL

Ouvert du lundi au jeudi de 8 h à 12 h et le vendredi de 13 h à 17 h

03 29 32 53 10         06 09 43 36 74                      siev@hadol.fr

2016 une année de travaux

L’année 2016 se termine sur un bilan de travaux réalisés par le Syndicat des Eaux de la Vôge plutôt conséquent, pour essayer d’améliorer la qualité de l’eau et d’optimiser sa distribution sur les 4 communes composant le syndicat (Uriménil, Hadol, Dounoux et Dinozé).

Pour Uriménil, il a été effectué le remplacement de la canalisation, avec reprise de branchements, pose de regards extérieurs, remplacement d’un poteau d’incendie aux Buissons.

 

Tout comme pour les autres travaux, ce remplacement a permis la reprise des branchements existants avec la pose de regards extérieurs, ainsi que le remplacement de deux poteaux d’incendie.

Tous les travaux de remplacement ou de renforcement sont financés par le Syndicat des Eaux avec une participation du Conseil Départemental des Vosges sous forme de subvention calculée au taux de 21 % du montant HT.

La source des Thiates

L’autre gros chantier de l’année, commencé courant octobre, consiste en la suppression de la station des Thiates et modification de la source. L’eau sera, à l’issue des travaux, remontée à la station de la Pierre Leclaire. Suppression entérinée après  les résultats d’une étude de remise aux normes qui s’avérait trop importante. Les travaux engagés nécessitent la création d’une bâche de reprise avec l’installation d’une pompe pour pouvoir remonter l’eau vers la station de la Pierre Leclaire et permettre de la neutraliser et de la redistribuer dans tout le réseau.

Pour atteindre cet objectif, la création d’une canalisation d’environ 800 mètres, à travers le bois dans des parcelles privées mais aussi communales, est nécessaire.

Ces travaux sont financés en partie par une subvention du Conseil Départemental des Vosges, mais également par une aide de l’Agence de l’eau Rhin Meuse.

L’alimentation électrique, indispensable au bon fonctionnement du système, est en partie financée par le SMDEV.

Les travaux décidés et réalisés au fil des dernières années n’ont pour but que d’améliorer la qualité et la distribution de l’eau devenue un élément précieux pour notre survie. Ils ont aussi contribué à diminuer le nombre des fuites. En 2015, le taux de rendement du réseau était 81,8 %.