Cimetière

CIMETIERE

Un peu d’histoire

En Europe, au XVIIIe siècle, les cimetières, alors installés au chevet des églises sont progressivement désaffectés. Comme dans la plupart des communes, le cimetière d’Uriménil était alors situé autour de l’église. Peu à peu, de nouveaux cimetières sont ouverts aux portes des villes ou des villages. Les épidémies de choléra et les mesures d’hygiène à leur encontre contribuent fortement à ce changement. Progressivement, le cimetière n’est plus administré par l’Église et le pouvoir religieux mais par l’autorité municipale. Tel est le cas en France aux environs de 1770 où, sur les instances de la Faculté, les autorités décident de déplacer les cimetières à l’extérieur des villes pour les soustraire à la putréfaction, de les entourer de murs, d’interdire le creusage de puits à proximité pour des raisons de salubrité publique. Le système des concessions voit le jour.

La Révolution transfère la propriété des cimetières à la commune.

Depuis le début du XIXe siècle, les cimetières sont divisés en concessions cadastrées (carrés et rangées) auxquelles on accède par des allées.

A Uriménil, le cimetière est déplacé à l’extérieur du village et la première concession y est établie le 16 septembre 1857 au nom de Rosalie GURY, veuve REMY.

Suite au manque de place dans cette enceinte, un agrandissement du cimetière a eu lieu en 2000.

De 2008 à 2011, une procédure de reprise de concessions a été mise en place. Elle a permis de libérer environ 50 emplacements qui, pour la plupart, peuvent faire l’objet d’une nouvelle concession.

Evolution du cimetière

Dans le nouveau cimetière, se trouvent, en plus de l’espace dédié aux futures concessions, des columbariums destinés à recevoir des urnes et un jardin du souvenir pour la dispersion des cendres.

 

 

 

 

 

 

 

Tarifs

50 ans 30 ans 15 ans
CONCESSION 2m2 100 € 60 € 30 €

 

2 urnes 30 ans 4 urnes 30 ans Case commune 5 ans
COLUMBARIUM 920 € 1 100 € 80 €

Après l’acquisition d’un emplacement, le concessionnaire devra, dans un délai d’un an maximum, y faire installer un caveau. Dans le cas d’une fosse en pleine terre, une dalle de ciment, posée sur quatre piliers d’une profondeur minimale de 2 m devra être mise en place, également dans un délai d’un an.

Pour tout autre renseignement, merci de vous adresser au secrétariat de Mairie.

En complément, vous trouverez le règlement complet du cimetière sous un autre onglet.